Restauration scolaire

Restauration scolaire

image de couverture page

Chaque jour, l'équipe de la cuisine centrale prépare et livre en liaison chaude 3 200 repas quotidiens dans les 8 écoles maternelles et les 7 écoles élémentaires de la Ville.
Qu'est-ce que le "bien manger" ? Vaste question qui conjugue santé, équilibre nutritionnel, éducation au goût, cuisine durable et responsable et, bien sûr, gastronomie.

    HYGIÈNE ALIMENTAIRE, SANTÉ ET ÉQUILIBRE NUTRITIONNEL DES JEUNES OVILLOIS : UNE PRIORITÉ POUR L’ENSEMBLE DES ÉQUIPES DE LA RESTAURATION MUNICIPALE 

    La responsable de la restauration travaille en collaboration avec un chef de production. La responsable de la restauration est entourée du chef de production et de son équipe, d'un responsable de l’hygiène, d'un responsable du magasin et des commandes et d'une diététicienne qui siège à la commission des menus. En tant que professionnelle de la nutrition, celle-ci veille aussi à l'application des principes du programme national santé (PNNS) et des recommandations du groupe d'études des marchés de restauration collective et nutrition (GEMRCN) dont l'objectif est d'améliorer la qualité des repas servie dans les collectivités. 

    • La cuisine centrale prépare 3 200 repas scolaire / jour et 500 000 repas / an ; 

    • Elle travaille en liaison chaude, c’est à dire qu’elle sert des plats préparés juste avant le service, aujourd’hui une exception en restauration collective ; 

    • La brigade de la cuisine centrale est composée de 22 personnes, mais la pause méridienne mobilise chaque jour environ 220 personnes dans les 15 écoles de la Ville (agents de service et d’entretien, Atsem, animateurs, directeurs des ALSH) ; 

    • ¾ des plats proposés aux enfants sont intégralement « faits maison » ; 

    • Aujourd’hui, des produits 100% bio : carottes crues, betteraves, semoule de blé, pommes et compotes de pommes, yaourts natures et pain (2 fois par semaine).

    Traçabilité des viandes 

    Les menus sont élaborés chaque semaine et sont susceptibles de changer en fonction des livraisons et des prix. 

    Conformément à la loi n°2020-699 du 10 juin 2020 relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires, l'origine des viandes servies dans les établissements de restauration doit être indiquée. 

    Les plats soumis aux exigences de ce texte sont ceux contenant des viandes bovines, ovines, caprines, porcines ou de volailles, reçues fraîches ou surgelées, en morceaux ou hachées. 

    Tri alimentaire 

    La valorisation des déchets s’inscrit pleinement dans la politique de développement durable mise en œuvre par la Ville de Houilles, axe majeur du projet éducatif territorial (PEDT). Depuis mai 2019, les élèves déjeunant dans l’un des sites de restauration de la Ville trient leurs biodéchets. Pour ce faire, ils disposent de tables de tri et de bacs différenciés pour séparer restes alimentaires et autres déchets (emballages, pots de yaourt…). Les déchets sont ensuite valorisés en biogaz et compost. 

    Des menus végétariens pour les écoliers 

    2 repas végétariens hebdomadaire sont au menu dans les restaurants scolaires. Des menus alternativement composés de protéines animales (produits laitiers, œufs) et / ou végétales (céréales, légumineuses) sont donc servis aux enfants afin de réduire le gaspillage alimentaire, son empreinte écologique et prévenir l’effet nocif d’une consommation excessive de viande sur la santé des enfants. 

    Ces dispositions s’inscrivent dans la loi « Agriculture et alimentation » de 2018 (dite « loi Egalim ») avec notamment l’obligation d’inscrire au moins un repas végétarien hebdomadaire au menu des écoles à partir de novembre 2019. 

     

    Dans cette rubrique :